Commencement!

La fin du programme en ligne est le début de l'auto-discipline. C'est l'occasion de constater qu'il est très difficile de garder le focus lorsqu'on n'a plus les repères d'un ryhtme défini. Les rituels apparaîssent comme une évidence qu'ils sont la clé pour garder la vision du chemin qu'il reste à parcourir pour atteindre son but. Sans cette discipline on se sent comme un jeune chien à qui on vient de retirer sa laisse. On part dans toutes les directions, mais on ne va nulle part...triste constat!

Devant cette évidence, il est crucial de garder ou remettre en place les rituels, de reprendre les habitudes qui nous libèrent d'une routine sans intérêt voire destructrice. Seule la vision claire de ce vers quoi on se dirige nous permet d'avancer dans la bonne direction, Ca nous permet de penser, de ressentir et d'agir de la meilleure manière pour obtenir les résultats attendus. 

Mettre le focus quotidiennement sur le maintien de la bonne empreinte mentale, sur sa mission de vie, sur les comportements qui favorisent l'épanouissement personnel et améliorent les relations interpersonnelles, planifier les actions qui vont nous rapprocher jour après jour de ce que l'on souhaite vraiment...c'est la clé de la maîtrise de sa propre vie.

Je vais donc continuer d'être observatrice, dans le non jugement, d'être ma meilleure amie et dans la dynamique du donner pour recevoir. Je vais continuer de mettre le focus chaque semaine sur une vertu particulière et sur les 7 lois de l'esprit. Je vais continuer d'exprimer ma gratitude pour tout ce que j'ai déjà et tout ce que je suis prête à recevoir. Je vais continuer de donner de l'amour, de pardonner et d'offrir des cadeaux à toutes les personnes que je  rencontre (un sourire, un compliment, une babiole, une fleur...).

C'est dans cet état d'esprit que j'ai trouvé mon équilibre, c'est dans cet état d'esprit que je me sens vivante, c'est dans cet état d'esprit que je conçois le bonheur!

 

 

 

Semaine 24

C'est la dernière leçon, mais c'est loin d'être fini!...Ce n'est qu'un début!...

Ces quelques 26 semaines de travail nous ont permis de nous montrer le chemin. Il nous faut poursuivre notre voyage...Le développement de soi est une route sans fin. Nous avons désormais des outils, des pistes à suivre pour nous libérer du manque, de la douleur, du souci. Nous avons mis en place des rituels, pris de nouvelles habitudes, construit une attitude mentale positive pour garder le focus sur ce qui est beau, ce qui est bon, ce qui est agréable, ce qui est constructif...En bref, sur tout ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue, qu'elle a un sens, qu'il n'y a aucun hasard dans la vie...Que chacun d'entre nous mérite le meilleur de ce que la vie à nous offrir!

Nous savons désormais que nous créons notre vie à partir de nos pensées, que nous manifestons dans nos vies ce en quoi nous croyons.

Nous avons la certitude que nous sommes interconnectés, que nous sommes des miracles de la nature. Tout est énergie. Nous sommes des aimants. Tout fonctionne et s'articule autour de nous sur les fréquences des vibrations émises par nos pensées.

La conclusion est évidente : Si nous voulons attirer l'amour, la santé, l'argent, nous devons vibrer sur la fréquence de l'amour, de la santé, de l'argent. Lorsqu'on est convaincu de cette vérité, on peut penser de façon à la faire se manifester. Maintenir notre idéal parfait à l'esprit occasionne des conditions idéales dans notre environnement. Pour s'en convaincre?..."Je suis complète, parfaite, forte, puissante, aimante, harmonieuse et heureuse!"

Une autre évidence : la vérité n'est pas toujours celle à laquelle on croit. Il faut savoir observer et ouvrir son esprit pour comprendre. Il y a eu ceux qui ne voulaient pas démordre que la Terre était plate et ceux qui ont observé et analysé pour démontrer le contraire. Il y a ceux qui voient des problèmes partout et ceux qui pensent qu'il y a toujours des solutions. Il y a ceux qui pensent que c'est impossible et ceux qui agissent car ils sont convaincus que tout est possible.

Dans cette leçon on nous rappelle que tout ce que nous percevons par nos sens (vue, ouie, odorat, goût, toucher) n'est que l'interprétation des vibrations par notre esprit. On comprend mieux qu'une personne qui a perdu l'usage d'un sens développe l'utilisation de ses autres sens pour combler celui qui lui fait défaut.

Cette leçon m'a permis de mieux comprendre un livre que j'ai lu il y a longtemps :"Les couleurs de la nuit" qui raconte comment une personne qui est née aveugle perçoit son environnement. Le vocabulaire que nous utilisons correspond à ce que nous pouvoir percevoir : pour chaque mot nous avons une image mentale. "C'est beau", "C'est lumineux", "Il fait sombre", "Le ciel est bleu, l'herbe est verte"...ça n'a aucun sens pour un aveugle de naissance. Dans son livre, l'auteur raconte sa première expérience en montagne. Ses accompagnateurs lui ont décrit ce qu'ils voyaient :"C'est magnifique, le panorama est grandiose! C'est tout blanc, le ciel est d'un bleu uniforme..." Lui, il n'a ressenti que le froid, les sons assourdis par la couche de neige, l'opression du vide autour de lui...Ca a été une horreur pour lui.

Un autre exemple qui permet de se convaincre que tout est vibration : la réaction de personnes sourdes à la musique. Elles ne perçoivent pas la mélodie, elles ne ressentent que les vibrations dans leur corps.

Maintenant que j'ai une meilleure compréhension de qui je suis, de comment je fonctionne, je suis au commencement...Le commencement de quoi?...Ce sera le thème de ce dernier webcast de ce soir! Patience!...

Semaine 23

Deux semaines se sont écoulées. Toujours beaucoup d'apprentisages, de réflexions, de partages, des moments de forte activité, des moments de calme, de silence et de méditation. 

En même temps, la série des 21 méditations de Deepak  Chopra a commencé. 21 jours pour se libérer des poids que nous traînons comme des boulets, qu'ils soient physiques, mentaux, spirituels ou émotionnels. L'objectif : obtenir plus de légèreté en se concentrant sur l'instant présent. L'instant présent est le seul qui existe, c'est le seul où la peur et l'anxiété n'ont pas de place : ici et maintenant ce n'est plus hier et ce n'est pas encore demain. 

Nous n'obtenons qu'en fonction de ce que nous donnons et on ne peut donner que ce que l'on a. Si on est plus "léger" on peut s'emplir de pensées positives, créatrices, altruistes et trouver un équilibre. Les pensées d'amour, de gratitude, d'empathie, de générosité sont pleines de force, de vitalité. Si on entretient de telles pensées, qu'on y concentre notre attention, on découvre un pouvoir d'une puissance extraordinaire. C'est un travail constant qui permet d'avancer dans l'harmonie et la sérénité. Ce pouvoir étant dirigé par la volonté, nous devons refuser de nous concentrer sur quoi que ce soit d'autre que ce que nous désirons. Qu'on le comprenne ou pas, qu'on y croit ou pas, la loi d'attraction s'applique toujours. On matérialise dans notre vie ce à quoi l'on pense.

Plus on a, plus on donne. Plus on donne, plus on reçoit. Plus on reçoit, plus encore on peut donner. Alors autant se concentrer sur tout ce qu'il y a de beau et bon à offrir et à recevoir!

Plus facile à dire qu'à faire?...Oui, probablement! C'est pourquoi on peut mettre à notre service la loi de la substitution, en remplaçant instantanément une pensée désagréable par une pensée agréable. On peut aussi utiliser nos peurs, notre colère, nos déceptions et frustrations comme des outils pour aller de l'avant. Ces soucis sont là, mais ils peuvent être des tremplins pour aller vers ce que l'on veut si on les observe et les analyse d'un autre point de vue. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort!...

Semaine 22

Quelle semaine!...

Ma formation professionnelle m'a orientée vers la prise de décision. Observer comment les gens autour de moi prennent des décisions, observer mes propres prises de décision.

Ma vertu dans le cadre du makeover de Franklin est le COURAGE.

Notre challenge de la MKE : faire une retraite de silence de 1, 2, 3 jours ou plus. Se déconnecter de toute distraction : télé, téléphone, textos et mails, réseaux sociaux, internet... Ne pas parler...Se retrouver seule, dans le calme de la nature,  en tête à tête avec soi-même...

J'ai donc pris la décision de tenter l'expérience sur une journée. J'ai décidé que ce serait jeudi... et j'ai eu le courage de le faire. J'ai choisi de me retirer aux étangs de Landelles, proches de chez moi, où je pouvais profiter des bois et des plans d'eau. Je n'ai emporté avec moi que les supports de lecture utilisés quotidiennement pour mon développement personnel, de l'eau, un petit encas pour la mi-journée et seulement quelques cigarettes pour réfléchir à ma dépendance, à ses causes et aux solutions pour m'en libérer. J'ai donc lu, médité sur mes lectures, j'ai marché, je me suis posée sur un banc ici, sur un autre plus loin, je me suis assise sur un plaid au bord de l'eau. J'ai pris conscience de tout ce qui m'entourait : j'ai observé, écouté, senti, ...et j'ai observé mes pensées, mes ressentis.

J'ai pris conscience que parmi les 7 lois de l'esprit il en est une sur laquelle je n'avais pas encore suffisemment mis l'accent. Le pardon! J'ai compris que je ne pourrai pas avancer dans ma quête sans me pardonner et pardonner à ceux qui ne me suivent pas dans ma démarche. J'ai aussi conclu que je fumais surtout par habitude, ou par automatisme, c'est à dire que je ne suis pas à 100% dans l'instant présent lorsque je tire une cigarette de son étui.Bien sûr! Sinon pourquoi est-ce que je fumerais si j'étais dans la pleine conscience de cet acte? J'ai donc décidé que j'allais être plus attentive quand j'en prends une et que j'allais me poser une question avant de l'allumer : Ai-je une seule bonne raison pour fumer cette cigarette? La réponse est évidente! Bien sûr que non! Alors en y associant la loi de la substitution pour faire diversion à la sensation de manque, ça devrait fonctionner!

D'autant que le chapitre 22 des clés de la maîtrise nous rapelle que c'est l'esprit qui contrôle le corps. Rares sont les personnes qui ont conscience de ce qu'elles peuvent faire pour elles-mêmes.

Notre vie repose sur 2 actions : se nourrir pour fournir l'énergie dont notre corps a besoin pour le faire fonctionner et évacuer les toxines et les déchets. C'est lorsque nous n'arrivons pas à éliminer correctement ces déchets toxiques que nos tissus et organes sont saturés et que se déclarent des maladies. C'est en éliminant les pensées toxiques (peur, préoccupation, souci, inquiétude, jalousie, haine, envie...) qu'on favorise l'évacuation des déchets et que par conséquent on est en meilleure santé. Si on veut que notre état de santé soit au top, il faut examiner notre mode de pensée.

Créer une image de bonne santé et l'ancrer dans la conscience. Une pensée émet une vibration qui a un impact sur chaque cellule de notre corps. On change la vibration, on change l'impact!

Quand on sait ce que l'on veut, on oriente volontairement notre pensée pour vibrer sur la bonne fréquence. On sait tous ce qui nous procure des sensations agréables et ce qui nous en procure des désagréables. Prenez conscience de ce qui se passe dans votre corps lorsque vous riez, vous pleurez, vous avez peur, vous vous réjouissez...Vous ne pouvez pas nier que votre corps réagit instantanément à vos pensées et vos émotions!

Si on veut manifester la santé et l'énergie il suffit que la santé et l'énergie soient au coeur de nos pensées dominantes!

Lorsque je suis rentrée à la maison j'étais heureuse d'avoir fait cette expérience. J'en ai tiré quelques enseignements bien sûr, mais j'ai surtout ressenti qu'une journée n'est pas suffisante. Plusieurs jours sont nécessaires pour aller encore plus profond en soi. Les premières heures, j'ai eu tendance à diriger mes réflexions, les sujets de méditation. Je n'ai pas eu le temps de laisser mon esprit vagabonder suffisemment pour afficher des questions profondes et obtenir des réponses pertinentes. J'ai donc décidé que je referai cette expérience.

Semaine 21

Croyez-vous aux miracles?...

 

Selon Einstein, il n'y a que 2 façons de vivre sa vie. L'une est de croire que rien n'est un miracle. L'autre est de croire que tout est un miracle.

 

Alors, de quelle façon vivez-vous votre vie?

 

Avez-vous déjà réalisé que vous, en tant qu'être humain, vous êtes un miracle. Un petite graine qui s'est développée dans un environnement favorable...Observez autour de vous! Que voyez-vous?..Tout, autour de vous, est un miracle si vous y prêtez attention : les arbres, les plantes, les fleurs, les fruits, les légumes, les animaux, les insectes, le ciel, le soleil, la lune, la mer....Voyez-vous la complicité entre tous ces éléments? Aucun d'eux ne peut exister sans une interaction avec d'autres. Tous ont une raison d'être, il n'y a aucun hasard. Tous est énergie, tout est mouvement, tout fonctionne en suivant des cycles qui se reproduisent à l'infini. Tout être vivant évolue à son rythme, en suivant certains cycles, à l'intérieur des cycles de son environnement : l'alternance du jour et de la nuit, les saisons, les marées, le cycle de l'eau...

Lorsqu'on prend le temps de se poser et d'observer, d'y réfléchir, on peut voir la beauté partout, la magie de la vie partout, des miracles partout et en tout!

 

En tant qu'être humain, notre capacité à penser est notre capacité à agir. Ce que nous pensons, nous le créons. Nous pensons en images. Notre attitude mentale dépend des images qu'on a stockées dans notre cerveau. Quel genre d'images vous avez en stock?...La bonne nouvelle c'est qu'on peut changer notre album intérieur et y stocker des images qui correspondent à ce que l'on veut. Ce sont les sentiments éprouvés lorsqu'on visualise ces images qui leur donnent vie et créent le pouvoir d'attirer ce dont on a besoin. Lorsqu'on a sauté des mailles dans le tricot ou fait des erreurs, on détricote! pas vrai? On peut de la même façon, "détricoter" son empreinte mentale et repartir sur de bonnes bases!

 

La pensée créatrice est dominée par un idéal...celui que vous avez stocké dans votre esprit...S'il ne correspond pas à l'idée que vous vous faisiez de votre idéal, vous voyez ce qu'il vous reste à faire?

Ce qui crée le miracle dans la loi de l'attraction c'est de voir l'idéal comme un fait déjà accompli...Etes-vous certain d'avoir envie de voir s'accomplir ce à quoi vous pensez actuellement?...

Semaine 20

Nous avons vu que tous les êtres vivants font partie d'un tout et sont interconnectés. Les cycles de vie ne sont aucunement les fruits du hasard. Tout a un but défini. L'homme pourrait-il survivre sans eau, sans air, sans soleil, sans plantes, sans les animaux, inectes, bactéries...?...Ce qui distingue l'Homme des autres êtres vivants c'est le pouvoir de penser. Ce pouvoir de penser est un processus créateur. Toute invention, toute organisation, tout travail constructif est le résultat du pouvoir créateur. C'est la pensée qui engendre l'action, qui elle-même détermine les circonstances. 

 

Les personnes qui n'ont pas conscience du pouvoir créateur de leurs pensées se limitent au constat des circonstances qu'elles ont créées. Si nous pensons  par ignorance nous attirons des résultats par défaut. Pas forcément ce qu'on aurait voulu. Ne pas diriger ses pensées sur ce que l'on veut c'est comme tirer une flèche les yeux bandés. Une cible non visible a peu de chance d'être touchée. 

 

Toute pensée génère une émotion. Certaines de nos pensées nous font nous sentir bien, d'autres nous font nous sentir mal. Plus la pensée est chargée d'émotion,  plus le pouvoir créateur lié à cette pensée est déterminant. C'est l'émotion liée à une pensée qui détermine le résultat.

 

Si on pense au manque, aux limitations, à la discorde, à la pauvreté, au malheur, à la maladie...,  le résultat est certain!  Si on craint quelque chose, on l'attire. Je sais de quoi je parle, j'en ai fait les frais pendant des années!

 

Ce n'est que dans le silence que l'on peut vraiment percevoir ce pouvoir. Visualiser notre idéal permet de dresser des plans qui vont déterminer les actions qui permettront de l'atteindre. Une histoire qui m'a marquée à ce sujet est celle de Morgan Freeman. Une journaliste devait écrire un article sur les endroits les plus originaux où les acteurs récompensés aux Oscars avaient placé leur trophée. Morgan Freeman l'avait placé dans un petit meuble dans son salon face à un fauteuil. La journaliste lui dit : je suis désolée, Monsieur Freeman, mais cet endroit n'est pas très original, je ne vais pas pouvoir en tenir compte dans mon article. L'acteur l'a retenue et a ajouté : en fait, ce meuble, je l'ai fait fabriquer 5 ans avant de recevoir cet oscar, et, tous les jours, pendant 5 ans, je me suis assis dans ce fauteuil et j'ai visualisé qu'il y aurait un jour un oscar à l'intérieur! Beau témoignage, n'est-ce pas?

 

Sachez également que notre cerveau n'est pas du tout capable de se concentrer sur 2 choses à la fois : impossible d'avoir une pensée de tristesse ou de colère lorsqu'on sourit (essayez!), impossible d'avoir une émotion d'amour ou de gratitude lorsqu'on est en colère (essayez!). D'où la nécessité d'être attentif aux pensées que l'on entretient.

 

Qu'est-ce que cela signifie d'autre? Qu'on ne peut pas faire bien 2 choses en même temps! 

C'est une cause fréquente d'incompréhension lorsqu'on communique : Parlez à quelqu'un occupé à jouer, lire ou écrire un texto, tendre une oreille vers la TV....Vous connaissez le résultat! Vous avez 90 chances sur 100 de ne pas avoir été entendu et compris!

De même, ne croyez-vous pas que la plupart des accidents domestiques, accidents du travail, accidents de la route pourraient être évités en étant concentré à 100 % sur ce que l'on fait? Je vous laisse y réfléchir!

 

La conclusion de cet article : soyez à 100% concentré sur ce que vous faites et concentrez vos pensées chargées d'émotions agréables sur ce que vous voulez.

 

 

Semaine 19

"Je vivrai cette journée comme si c'était la dernière"...

 

Quelques mots qui appellent à une réflexion profonde : Qu'est-ce qui est vraiment important pour moi?

Si ce jour était mon dernier jour, avec qui je voudrais le passer, qui je voudrais voir, qu'est-ce que je voudrais faire, voir, entendre et dire?...A qui j'aurais envie de dire "je t'aime"?

De quoi aurais-je besoin de me pardonner, qui aurais-je besoin de pardonner, à qui aurais-je besoin de demander pardon?...

 

En vivant dans le passé ou sur un hypothétique avenir, on se prive de vivre le présent. Le seul  instant où l'on a un réel pouvoir, c'est l'instant présent.

Hier n'existe plus, demain n'est pas encore là et ne viendra peut-être pas, alors , la vie, c'est ICI et MAINTENANT. C'est seulement aujourd'hui, ici et maintenant, que je peux donner, recevoir avec gratitude, aimer et être aimée, être heureuse! 

 

Il est dit que 90% de ce que nous craignons ne se produira pas.  Ce n'est qu'une mauvaise utilisation de notre imagination. S'inquiéter, s'angoisser à l'avance pour quelque chose que l'on craint ne peut qu'avoir des effets néfastes sur notre bien-être et notre santé, donc sur notre vie.

 

N'est-il pas plus pertinent d'utiliser notre imagination pour créer ce que l'on veut plutôt que ce que l'on ne veut pas. Dans les 2 cas on obtiendra ce sur quoi sur nous avons focalisé! De toute façon, la peur n'évite pas le danger, alors admettons qu'il est plus sage et plus utile d'adopter une attitude mentale positive et de faire travailler son esprit, son imagination à des fins constructives. Faisons nous plaisir maintenant, soyons gais, soyons drôles, soyons aimants, soyons enthousiastes, soyons heureux tout de suite!

 

J'avais choisi de mettre le focus sur l'imagination cette semaine. Comme quoi, il n'y a pas de hasard!...

 

Alors imaginez!... Imaginez ce que vous feriez, ce que vous ne feriez pas ou feriez différemment si cette journée était votre dernier jour?

 

On n'a qu'une vie, elle nous appartient. Nous ne pouvons pas nous permettre de passer à côté de notre propre vie pour répondre aux attentes et besoins des autres. Le temps passera de toute façon. Alors choisissons le chemin qui correspond à l'appel de notre intuition, de notre coeur, qui satisfait nos besoins, qui répond à nos aspirations, qui s'harmonise à nos valeurs, à notre conception de la vie... N'ayons pas peur de laisser ce qui ne nous convient pas ou plus derrière nous,  n'ayons pas peur du changement. Dans la nature tout est en changement perpétuel...Occupons nous seulement de ce sur quoi nous avons un contrôle et nous n'avons le contrôle que dans l'instant présent. Mettons l'accent sur tout ce qui peut nous rendre heureux maintenant! Utilisons notre imagination pour être heureux maintenant!

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent de bonheur!

Semaine 18 : Nos désirs sont des ordres...

Certaines personnes pensent être heureuses puisqu'elles ne se sentent pas malheureuses. D'autres pensent qu'elles seront heureuses lorsqu'elles seront, feront ou auront ce qui manque à leur vie. La personnalité d'un individu est étroitement liée à son environnement, à l'environnement qu'il a créé par ses pensées, ses émotions, ses croyances.

 

Cette semaine nous mettons le focus sur le fait qu'être heureux est une cause, pas un effet. On récolte ce que l'on sème! Give more, Get more! Plus on donne, plus on reçoit!

 

Plus on se sent heureux, ici et maintenant, plus on exprime notre gratitude pour les petites et les grandes choses qui font notre quotidien, plus on attire à soi les circonstances, les personnes, les occasions qui vont nous faire sentir encore plus heureux.

 

Nous avons tous une lampe d'Aladdin à l'intérieur de nous. Il faut juste apprendre à la frotter c'est à dire apprendre comment formuler ses demandes correctement, c'est à dire sur quelles pensées porter notre attention, car nous obtenons toujours une réponse exacte à ce qu'on a demandé. Nos désirs sont des ordres... Alors si l'on veut la santé, pensons à une bonne santé. On veut de l'argent, pensons richesse. On veut être heureux, pensons bonheur. La gentillesse, la gratitude, l'amour sont les armes les plus puissantes dont nous disposons pour apprivoiser le génie qui est en nous.

 

Le voile qui nous empêche d'avoir une vision claire peut se lever en se posant une simple question : Qu'est-ce que je fais semblant de ne pas savoir?...

 

Le frein qui nous empêche de nous libérer de l'acrasie et de la procrastination peut se débloquer avec une réflexion profonde et répétée sur la question suivante : Que ferait dès maintenant la personne que j'ai l'intention de devenir?...

 

Parce qu'il faut ETRE, avant de FAIRE et avant d'AVOIR. Ces questions nous permettent d'affiner la vision de la personne que nous voulons devenir en apportant des réponses aux questions suivantes :

- Quel genre de personne je veux devenir? Pourquoi?

- Que puis-je faire pour devenir cette personne?

- Que dois-je laisser derrière moi? Que/Qui dois-je pardonner?

- De quelles habitudes néfastes dois-je me libérer?

- Quelles nouvelles habitudes, quels nouveaux comportements dois-je adopter?

- Qu'est-ce que j'ai besoin d'apprendre?...

 

S'assoir dans le calme et le silence, 15 minutes ou plus, chaque jour, pour réfléchir, permet d'aller chercher au fond de soi les réponses. Elles sont déjà là! Ce que nous voulons est déjà là! Nous sommes déjà la personne que nous voulons être! Nous sommes déjà HEUREUX!

 

Pourquoi certaines personnes font-elles semblant de ne pas le savoir?... 

 

 

 

Le voyage du héros

Dans la continuité de la semaine 17, nous voici dans le voyage du héros. Quel héros? Le héros de sa propre vie!

 

Il a été démontré que la plupart des gens vivent leur vie par procuration, en s'identifiant aux héros qu'ils découvrent, suivent et idolâtrent dans les livres, les films, le sport, le showbiz...Ils vivent leur vie selon des standards qui ne leur correspondent pas forcément parce qu'on en fait la pub, parce que c'est la mode, parce que tout le monde a ça,  fait ça, dit ça...

 

Je n'ai jamais été passionnée par la retransmission d'exploits sportifs sur les écrans. J'ai toujours pris plus de plaisir à pratiquer.

Je n'ai jamais trouvé d'intérêt à suivre les émissions de téléréalité ou les jeux télévisés, par contre j'aime jouer et vivre de nouvelles expériences.

J'aime écouter de la musique mais je ressens plus de plaisir à apprendre et jouer d'un instrument.

 

Est-ce parce que je n'ai aucun contrôle ni aucun intérêt personnel en suivant les performances des autres? Est-ce de l'indifférence par rapport au monde qui m'entoure? Est-ce mon ego qui est surdimensionné et trop présent? ....Peut-être! Peut-être pas!

 

Ce que je crois, c'est que j'aime mieux être actrice plutôt que spectatrice dans de nombreux domaines, même si j'adore assiter à des spectacles et des concerts. Je préfère agir plutôt que subir. Je préfère garder le contrôle autant que possible, c'est sûrement pour ça que je n'utilise jamais le régulateur de vitesse lorsque je conduis.

 

Etre acteur dans sa vie, être le héros de sa propre vie, ça c'est un voyage intéressant et gratifiant!

 

Lorsqu'on sait qu'on a le contrôle, qu'on a toujours le choix entre agir ou subir, on se sent libre, on se sent plus heureux!

 

Cela passe par un travail sur soi en profondeur, de l'enthousiasme, de la gentillesse (envers soi et envers les autres), de la discipline, de l'organisation : les 4 premières des 13 vertus de Benjamin Franklin que j'ai choisi de mettre sous les feux de la rampe!

 

Plus on donne, plus on reçoit! C'est un deal formidable, j'adore ça!

 

Semaine 17

Devenir une meilleure personne est un sacré challenge. Cela passe par des prises de conscience, des décisions,  de la remise en question, de l'observation, de l'entraînement, des échecs et des succès...

 

Sur les traces de Benjamin Franklin, l'observation et l'application ont porté sur l'enthousiasme en première semaine. En semaine 2, c'est la gentillesse qui a été à l'honneur. J'ai ajouté en semaine 3 la discipline, plus exactement, l'auto-discipline!

 

Autant il a été facile de remarquer l'enthousiasme et les actes de gentillesse tout autour de moi, autant il a été plus compliqué cette semaine de mettre le focus sur la discipline. Il a été plus facile de remarquer les manquements que les actes, tant chez les autres que pour moi-même. 

 

J'ai pu constater que même lorsque les intentions et la motivation sont là, il est difficile de faire abstraction des priorités des autres pour rester concentré sur ce qui est important pour soi. Difficile de se tenir à ses décisions, à ses engagements, quand les sollicitations extérieures et les distractions sont omniprésentes. Sacrée loi de Murphy!

 

Il me reste 10 semaines pour reprendre la main sur cette vertu et en faire une habitude incontournable, incontestable, indissociable des autres vertus à s'approprier et/ou à entretenir pour être une personne complète, parfaite, forte, puissante, aimante, harmonieuse et heureuse 🙂!

 

Semaines 15 et 16.

La transition entre 2018 et 2019 a été porteuse de beaucoup de joie et de bonheur. Contrairement aux autres années, je n'ai pas pris de résolution particulière. Suivre la MKE en est une sur laquelle je suis engagée depuis plusieurs semaines. Mes objectifs sont définis depuis longtemps et les exercices quotidiens me permettent de m'en rapprocher pas à pas. La compréhension du processus s'affine, les ressentis sont de plus en plus profonds. Je sens que ça bouge, je sens que ça bouillonne! 

 

Dans la nature rien n'est fixe, tout est constamment en mouvement, tout change. Il en est de même pour nous. Nous naissons, nous vivons, nous mourrons. Nous n'avons aucun contrôle sur la première et la dernière phases mais nous en avons sur notre vie. Excepté pour les humains qui ont inventé l'idée fixe (humour!), l'homme a le pouvoir de changer sa vie en changeant ses pensées. J'ai longtemps attendu que ma vie change, aujourd'hui je sais que c'est elle qui attendait que moi je change. Le changement fait peur. Nous apréhendons de laisser ce qui ne nous convient plus, d'arrêter de faire ce qu'on a toujours fait, mais les proches qui voient les changements ont peur aussi. Ils ne comprennent pas qu'on puisse un jour avoir envie de s'accorder de la valeur, du temps, de l'amour, du bonheur après avoir passé la plus grande partie de sa vie à répondre aux priorités des autres en s'oubliant!

 

La semaine 15 portait sur l'amour et l'harmonie. Cette semaine 16 met le focus sur la gentillesse. C'est encore une histoire d'amour! L'amour qu'on se porte, l'amour qu'on porte à son prochain. Donner sans rien attendre en retour. Recevoir avec gratitude. Quel programme merveilleux!

 

Agir avec vertu pour rendre la vie meilleure, la sienne et celle des autres...tout le monde en rêve, nous le faisons! Qu'y a -t-il de plus beau qu'une famille unie, qu'une équipe de travail soudée, que le sourire sur le visage de quelqu'un à qui on fait un compliment, que la vague de bien-être ressentie quand on offre ou reçoit quelque chose...L'amour est la racine de tout. Peut-on imaginer plus belle vie qu'une vie dans la paix, la joie, l'humour, le partage, la tendresse, l'empathie... Peut-on imaginer une vie sans amour???...On a toujours le choix!

Semaine 14

C'est le dernier post de 2018. Le temps de faire le bilan et de réviser les objectifs pour l'année qui vient. 

 

Avez-vous remarqué, en ces temps de festivités, comment nos soucis semblent s'être envolés? Nous faisons des choses qui nous plaisent, nous sommes entourés de ceux qui nous sont chers. Nous échangeons des présents, nous partageons des bons moments. Et là, si l'on prend un moment pour observer, on s'apperçoit que le temps ne compte plus, on vit l'instant présent avec intensité. On est submergé de ressentis agréables, d'amour... On est heureux, tout simplement. Ce qui est évident en temps de fêtes l'est tout autant tout au long de l'année, tout au long de la vie, mais très peu de gens en sont conscients. 

 

Toutes nos pensées sont créatrices. Le conscient et l'inconscient sont 2 phases d'action liées à l'esprit. Les pensées entretenues par le conscient produisent sur l'inconscient une action proportionnelle à l'intensité du sentiment généré par la pensée. Il suffit de rejeter les pensées désagréables pour qu'elles finissent par perdre de la puissance et disparaître. Il suffit d'apprécier l'instant présent pour être heureux.

 

Notre monde extérieur est le reflet de notre monde intérieur. Les résultats obtenus dans notre vie sont la réplique exacte des pensées que nous avons entretenues jusque

là. Ainsi, notre apparence (visage, silhouette), notre caractère, notre environnement sont à l'identique des pensées que nous avons entretenues. Si les pensées changent, les conditions extérieures et matérielles changent pour être en harmonie avec ces pensées. Cela ne se fait pas par enchantement ni par magie, mais grâce à la compréhension du mécanisme et à une attitude mentale positive constante. Le changement de pensée a une incidence positive sur le bien-être, la santé et les conditions de vie.

 

Souvenez-vous que la nature n'aime pas le vide! Si vous n'entretenez pas votre jardin pour y planter des graines afin de récolter des fleurs, des fruits ou des légumes, vous verrez proliférer des mauvaises herbes et des ronces. Il en est de même pour notre esprit. Vous devez l'entretenir avec des pensées positives et constructives pour ne pas laisser de place aux pensées négatives et destructrices.

 

Je souhaite à tous mes lecteurs une année 2019 chargée de belles pensées pour générer une grosse récolte de joie, de paix, d'harmonie et d'amour. 

SEMAINE 13

Tout phénomène est le résultat d’une cause définie et précise. Tout ce que nous obtenons vient à nous par la loi de l’attraction.

 

A l’origine, il y a une observation qui fait naître une idée qui va être alimentée par de la réflexion, des essais et de la persistance. La persévérance provient d’une foi inébranlable en la possibilité de voir se matérialiser l’objet du désir. Tout ce qui nous entoure, tout ce dont nous nous servons, dans notre vie privée comme dans notre vie professionnelle, existe grâce à ce processus. Il suffit de regarder autour de soi pour en prendre conscience.

 

Vous êtes-vous déjà interrogé à ce sujet ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous avez des chaises pour vous assoir, un lit pour dormir, une maison pour vous abriter, un véhicule pour vous déplacer, des vêtements pour vous couvrir ?...Pourquoi il y a des commerces, des hôtels, des salles de sport, des salles de spectacles, des usines.... ? Pourquoi de nos jours, on vit de plus en plus vieux, on atténue la douleur, on éradique des maladies ?... Quand vous prenez votre petit-déjeuner, vous êtes-vous déjà demandé pourquoi, en France, vous pouviez boire du café ou un chocolat chaud ?...

 

Il semble qu’à l’origine de tout ceci, et tout le reste, il y a un individu qui a observé, qui s’est posé des questions, qui a eu une idée, qui a cru qu’il y avait certainement moyen de créer ou de modifier quelque chose (un objet, une situation) dans le but de l’améliorer. C’est la persévérance, la persistance dans la croyance et l’effort qui a mené au succès. La persistance, c’est aussi de ne pas se laisser décourager par les moqueries, le cynisme, l’ironie des incrédules. La persistance, c’est savoir en son for intérieur que rien n’est impossible, que quand on veut, on peut. Henri Ford a dit : « Celui qui veut trouve des moyens, celui qui ne veut pas cherche des excuses ».

 

En donnant, nous mettons en mouvement les causes qui provoquent les effets.

 

Un athlète ou un musicien doit s’entraîner encore et encore, il doit donner le meilleur de lui-même, jour après jour, avant d’être performant et obtenir le résultat souhaité. Et il l’obtient parce qu'il y croit !

 

Lorsqu’on met une graine en terre on ne s’attend pas à voir fleurir la plante dès le lendemain. On sait qu’il va falloir l’entretenir, jour après jour, avec la certitude que les bons soins prodigués apporteront la récompense en temps voulu.

 

Il en est de même avec les changements qui s’imposent pour obtenir la vie que l’on souhaite. On plante l’idée dans notre subconscient qu’on a débarrassé des pensées négatives et des croyances limitantes. On l’entretient pendant le temps qu’il faut, en y croyant fermement. On persévère en relevant les défis et en contournant les obstacles. On fait fi des remarques désobligeantes et de toutes les sources de découragement. On ne lâche rien jusqu’à atteindre son but, tant qu'on croit que c'est possible!

 

Tout le monde cherche le bonheur et l’harmonie. Plus on donne, plus on reçoit. Plus nous sommes heureux, plus nous pouvons rendre les autres heureux.

Semaine 12

La loi de l’attraction...Nous y sommes ! Cette loi naturelle qui interpelle, qui fascine...

 

C’est par cette loi que, ceux qui n’en ont pas conscience, attirent à eux les situations, les circonstances, les événements, heureux ou malheureux, agréables ou désagréables qui constituent leurs conditions de vie. Il en est de même pour ceux qui en ont conscience mais qui l’utilisent mal. C’est aussi par l’application de cette loi que ceux que l’on considère comme chanceux, talentueux ou géniaux concrétisent toutes leurs idées, atteignent tous leurs buts, réalisent tous leurs rêves.

 

Lorsque l’on avance dans la compréhension de cette loi, on peut observer les diverses manifestations qui se produisent autour de nous ou pour nous. On repère les synchronicités que l’on perçoit désormais autrement que comme de simples coïncidences. On acquiert la certitude que le hasard n’existe pas, que tout a un sens, que toute rencontre n’est pas fortuite, que tout arrive pour une raison.

 

En s’éveillant spirituellement on devient des observateurs plus attentifs : attentifs à nos pensées, attentifs à nos ressentis, attentifs à nos vibrations. Toute pensée que l’on émet est une demande adressée sous une certaine fréquence vibratoire, et, ce qui se manifeste dans notre vie ce sont les réponses correspondant aux mêmes vibrations. On récolte ce que l’on sème ! Je vois ce processus de pensée créatrice comme un boomerang qui revient toujours en fonction de la façon dont on l’a lancé.

 

Celui qui agit avec amour, qui sourit toujours, qui voit toujours le bon côté des choses,  remarque ce qui est beau, ce qui est bon, ce qui procure du plaisir, de la joie, reçoit beaucoup de satisfactions dans sa vie. Selon la même loi, celui qui est aigri par tout, pour tout, qui ne se focalise que sur ce qui ne va pas, sur ce qu'il lui manque, qui passe son temps à gémir,  récoltera toujours matière à se plaindre davantage.

 

Lorsqu’on a des pensées qui nous font nous sentir bien, on a un ressenti agréable, on sent de bonnes énergies en nous qui vont attirer à nous davantage de choses aptes à nous garder sur la même fréquence vibratoire. Le processus est malheureusement le même lorsque nos pensées nous font nous sentir mal, qu’on a un ressenti désagréable, nous attirons des choses qui nous font vibrer sur la même fréquence...Enfin jusqu’à ce qu’on se réveille, qu’on comprenne, qu’on admette qu’il en est ainsi et qu’on a le pouvoir d’agir pour améliorer notre récolte.

 

Il est donc important de contrôler nos pensées, d’être reconnaissant de toutes les bonnes choses que la vie nous offre afin d’en attirer davantage. Plus encore, il faut avoir une foi totale, comme on a une foi totale dans les autres lois naturelles, dans le fait que nous sommes responsables à 100% de ce qui se produit dans notre vie et qu’en maîtrisant nos pensées on obtient la maîtrise de notre vie.

Semaine 11

Lorsque les mêmes phénomènes se reproduisent et que l’on peut déterminer leurs facteurs communs, cela devient une loi irréfutable. Personne n’a jamais remis en cause la loi de la gravité. On a tous conscience que, qui que l’on soit et quelles que soient les circonstances, elle s’applique immanquablement.

 

La loi d’attraction est une de ces lois qui s’applique toujours, qu’on en soit conscient ou pas, qu’on y croit ou pas.

 

« Chaque effet est le résultat d’une cause, cet effet devient la cause qui crée d’autres effets. »

 

Lorsque vous voulez obtenir une plante, vous plantez une graine dans un pot. Si vous exposez ce pot à l’air et à la lumière du jour, que vous y apportez de l’eau régulièrement, vous n’avez aucun doute sur la germination qui se produit dans le pot, vous voyez déjà dans votre esprit la fleur attendue. Bientôt, vous voyez apparaître une pousse verte à la surface. En continuant de prodiguer les soins appropriés, votre plante va se développer jusqu’à vous offrir la fleur espérée.

 

Maintenant imaginez que vous mettiez la graine dans un pot et que vous le placiez dans un endroit obscur, non aéré et que vous n’arrosiez jamais...Vous ne verrez jamais de plante car la graine ne jouissant pas d’un environnement favorable ne germera pas, elle mourra et se décomposera.

Votre graine aura des difficultés à se développer aussi s’il lui manque ne serait-ce qu’un élément vital à sa croissance : air, lumière, eau.

 

Imaginez maintenant que cette graine soit votre désir. Si vous n’y apportez pas l’attention adéquate : une attitude mentale positive, une foi inébranlable, de l’action, de la persévérance, vous aurez peu de chance de voir votre désir se manifester dans votre vie. Comme pour la graine, si vous entretenez des pensées de doute ou de peur, vous ne verrez pas se réaliser votre désir.

 

"Croire que son désir est déjà accompli, son accomplissement suivra ! "

On connaît tous des personnes qui réalisent des choses que d’autres croient impossibles, qui réalisent tout ce dont ils rêvent. Ils ont de la chance ?...Non !... Ils ne laissent simplement pas de place au doute et aux croyances limitantes qui remettent en cause la réalisation de ce à quoi ils aspirent.

 

Tout comme il faut protéger la plante des intempéries et la maintenir dans un environnement sain, il faut se protéger d’un environnement toxique. On peut avoir des pensées positives, être déterminé, si l’on est en relation avec des gens négatifs, qui se plaignent, qui critiquent, qui voient toujours le verre à moitié vide, on peut dangereusement se laisser contaminer.

 

Lorsque l’on connaît la puissance de la pensée, on laisse le « gardien de la porte » faire son travail pour empêcher toute influence négative de pénétrer dans notre subconscient. On écoute sans prendre parti, on ne s’attarde pas sur ce qui peut nous affecter et on reporte notre attention sur l’objet de nos désirs.

 

De même que la nature ne se décourage jamais, nous avons en nous le pouvoir de braver les conditions, contourner les obstacles pour arriver à nos fins.

Semaine 10

Déjà la dixième semaine de découvertes incroyables, d'expériences enrichissantes, de travail constructif...et de perceptions nouvelles, de ressentis positifs, de changements intérieurs...Je sens cette bonne énergie bouillonner en moi. Je me sens plus sereine, plus confiante, plus épanouie...Il se passe déjà des choses et je n'en suis qu'à 1/3 du parcours...C'est très prometteur!

 

La plupart des gens comprennent la loi de cause à effet dans le monde physique : je touche du feu - je me brûle, je pars en retard - je loupe mon train, je mange gras et sucré -je prend du poids, j'épluche un oignon - je pleure....

 

Beaucoup ne reconnaissent pas cette loi de cause à effet au niveau spirituel. Ils acceptent comme une fatalité les situations désagréables, douloureuses, angoissantes, destructrices dans lesquelles ils ont plongé par ignorance, et taxent ceux qui vivent dans l'abondance (dans quelque domaine que ce soit) de chanceux ou de privilégiés. Ils ne comprennent pas que les conditons et l'environnement de leur quotidien sont les conséquences de leurs pensées.

 

Avant que je ne découvre le secret de ce processus j'ai enchaîné catastrophe sur catastrophe. J'avais inconsiemment développé la croyance que j'étais née sous une mauvaise étoile, que je n'avais vraiment pas de chance. Je me demandais ce que j'avais bien pu faire de mal pour mériter un tel acharnement, au point que j'avais même envisagé d'écrire un bouquin pour relater tout ce qui m'était arrivé. Je vivais constemment dans le doute, l'appréhension ou la peur. En quelque sorte, j'étais toujours dans l'attente d'une mauvaise nouvelle, d'un nouveau problème, d'un nouveau coup dur. Et vous savez quoi...? Ca marchait, je recevais exactement ce sur quoi je focalisais mes pensées! 

 

En prenant connaissance de cette loi d'attraction, on devient observateur de ses pensées et on peut changer de focus et créer des résultats en harmonie avec ce que l'on désire. 

 

Je vais vous donner un exemple très basique que vous pourrez essayer. Avant, chaque fois que j'allais quelque part en voiture, je me disais que j'allais encore galérer pour trouver une place de stationnement. Et....je galérais vraiment! Je faisais des tours et des tours pour finalement me retrouver à 1 km de là où je voulais aller.

Depuis que je connais le processus, quand je pars, je me dis avec une FOI TOTALE que je VAIS trouver une place et je VISUALISE une place là où je VEUX me garer...et ...9 fois sur 10 une place m'attend ou se libère exactement là où je voulais! Mes proches sont témoins de ce changement radical, ils se moquaient de moi, n'y croyaient pas, jusqu'à ce que je leur en ai fourni la preuve! Essayez, vous verrez, c'est magique!

Et comme ça marche pour une place de parking, imaginez bien que ça marche pour tout!

 

Comme l'a dit Emerson :" Toute pensée vive amène le pouvoir de la peindre et la force de sa projection est proportionnelle à la profondeur de la source."

Semaine 9

Les points forts de cette semaine sont d’une évidence que beaucoup ignorent ou ne veulent pas admettre. On aspire pourtant tous à la santé, la richesse et l’amour. Pour la plupart de ceux qui ont les 3, c'est le bonheur! 

 

Tout le monde dit que lorsque la santé va tout va. Effectivement il est plus facile d’avoir bon moral et de réaliser ses rêves quand on est en bonne santé.

 

En France, l’argent est un sujet tabou. Tout le monde dit que l’argent ne fait pas le bonheur, néanmoins, c’est quand même avec de l’argent qu’on peut subvenir à nos besoins fondamentaux (toit, nourriture, habillement, éducation, déplacements...). Si en plus on en a suffisamment pour se faire plaisir, pour gâter ceux qu’on aime et pour faire preuve de générosité auprès des plus démunis, on aurait tort d’en avoir honte ! L’argent est bon quand il est gagné honnêtement et dépensé intelligemment !

 

L’amour... ! Plus on en envoie, plus on en reçoit ! Comme on ne peut donner que ce que l’on a, il faut s’aimer soi-même pour pouvoir aimer les autres.

 

En y réfléchissant, j’ai pris conscience que tout ce que je souhaite manifester dans ma vie pour mon propre bonheur a une incidence sur le bonheur des autres. Il n’y a aucune exception ! C’est une confirmation du fait que nous sommes tous connectés et qu’il y a une loi de cause à effet irréfutable.

 

Les conditions sont les effets, les causes sont les pensées. La pensée est spirituelle, l’esprit est créateur. Celui qui pense à la maladie ou aux ennuis, manifestera la maladie ou des ennuis. J’ai expérimenté longtemps cette loi, inconsciemment et à mon désavantage.

Lorsque que j’ai commencé à apprendre comment penser, je suis entrée dans le mécanisme qui permet de matérialiser ce que je souhaite. On récolte toujours ce que l’on sème!

 

Pour comprendre comment ça fonctionne imaginez que votre subconscient est la lampe d’Aladin. Lorsque vous émettez une pensée c’est comme si vous formuliez un souhait que le génie va s’empresser d’exaucer...« Vos désirs sont des ordres ! » Alors, autant dire qu’il est indispensable de bien réfléchir avant de passer commande !

 

Faire attention à la nature de ses pensées permet de garder une attitude mentale positive. Cela ne veut pas dire être indifférent aux malheurs, aux conflits, aux catastrophes, aux colères qui touchent les autres. Cela veut seulement dire qu’il ne faut pas s’y attarder. Détourner son attention vers une pensée d’espoir, de guérison, de paix, d’harmonie, d’amour suffit. De même que seule la lumière peut combattre l’obscurité, seule la chaleur peut combattre le froid, seul le bien combat le mal.

Semaine 8

"Plus on répète une action, plus elle s'effectue aisément, et plus on éprouve de plaisir à l'exécuter"...C'est la phrase relevée dans le parchemin n°1qui m'est le plus utile pour la suite de mon voyage!

 

Dans le parchemin n°2, j'ai relevé que "L'amour est une arme pour ouvrir le coeur des hommes, il est aussi un bouclier pour repousser les flèches de la haine et les lances de la colère". Ce bouclier est indispensable pour résister à l'influence négative de son environnement pendant la diète mentale.

 

Je vous livre ce qui a le plus résonné en moi à la lecture du chapitre 8 car c'est très puissant et cela mérite de s'y arrêter et d'y réfléchir :

 

"Celui qui AIME LE BIEN vit dans l'harmonie et la paix. Celui qui DETESTE LE MAL vit dans des dissensions et des désaccords perpétuels"....Pourtant, pour chacun, l'intention est la même! 

 

Mère Teresa a dit : " Si vous manifestez contre la guerre, ne m'invitez- pas, je ne viendrai pas. Si vous m'invitez à manifester pour la paix, je serai là!" 

 

La pensée se traduit en actions : si la pensée est constructive et harmonieuse il en résulte le bien, si elle est destructive et inharmonieuse il en résulte le mal. 

On doit en conclure qu'il faut être attentif à nos pensées et au choix des mots qu'on utilise. Les mots comme aimer et pour, illustrent des pensées constructives. Les mots comme détester et contre, illustrent des pensées destructives. Etre dans l'instant présent à 100% nous permet de remarquer si une pensée qui survient  dans notre esprit est destructive et la remplacer instantanément par une pensée constructive.

 

Je vous laisse méditer là-dessus!...

 

L'imagination est à l'origine de toute création. Toutes les grandes choses de la vie sont arrivées aux hommes et aux femmes qui avaient développé la capacité de penser et d'imaginer pour réaliser leurs rêves. Toute chose qui existe autour de nous, n'a pu être créée que parce qu'à l'origine, une personne a utilisé sa pensée pour l'imagniner dans son esprit. L'observation et la réflexion sur chaque objet de notre environnement nous amène immanquablement à ce constat.

 

"Le bien vécu d'aujourd'hui fait de chaque hier un rêve de bonheur et chaque lendemain une vision d'espoir!"

Semaine 7

Cette 7ème semaine est très inspirante avec son lot de découvertes et défis à relever.

 

Commençons par le plus gros défi : 7 jours de diète mentale. C'est encourageant lorsqu'on se couche le soir avec un YES! j'ai réussi! Imaginez: une journée complète sans avoir eu une seule pensée négative, une seule saute d'humeur, en n'ayant eu aucune réaction agressive ni aucun ressenti désagréable! C'est fabuleux! Deux jours d'affilée, c'est fantastique!... Bon le 3ème jour...c'est dommage d'avoir eu contact avec des esprits négatifs et de n'avoir pas pu rejeter à temps (7 secondes, c'est court!) ce bon vieux réflexe de manifester son désaccord, son énervement! Mais, la bonne nouvelle, c'est que c'est seulement humain! Alors, pas de panique! On remet le compteur à 0 et on repart pour 7 jours, avec le sourire! 

 

La grosse découverte m'est apparue en lisant l'article à propos de Nikola Tesla. Cet homme a utilisé la visualisation pour concevoir toutes ses inventions. Il ne passait à la matérialisation de son objet qu'après l'avoir minutieusement imaginé, modifié, amélioré uniquement dans son esprit et ça a été une réussite à chaque fois puisque tout était parfaitement au point et fonctionnait exactement comme il l'avait prévu. Je me suis rendue compte que j'avais déjà utilisé cette loi naturelle, sans pouvoir la nommer, inconsciemment, à plusieurs reprises. Et ça a fonctionné! Alors la conclusion qui en découle naturellement c'est que si ça a fonctionné pour certaines choses, sans l'avoir fait en connaissance de cause, ça ne peut que fonctionner pour quelque chose que l'on a décidé de réaliser! CQFD!

Voici un exemple concret. J'ai fabriqué des costumes et des accessoires pour le théâtre. Il s'agissait d'une troupe amateur qui disposait d'un maigre budget. La plupart du temps on me donnait le script de la pièce et on me demandait de faire au mieux, avec les moyens du bord, comme on dit. Je n'avais pas de plans, pas de patrons, pas de directives, on me donnait carte blanche et je devais tout faire de A à Z...à partir de mon esprit! Donc effectivement, je commençais toujours par me créer une image mentale du résultat que je voulais obtenir, j'usais et j'abusais de mon imagination pour manier et remanier l'objet dans ma tête et je réfléchissais à comment j'allais procéder, avec quels matériaux, etc... et lorsque mon idée se précisait, qu'elle m'aparaissait correcte, je passais à la confection, à la matérialisation. Ca a toujours bien fonctionné! 

Donc, si je l'ai déjà fait, je peux le refaire pour n'importe quoi! 

Semaine 6

"S'il existe une autre vie je veux l’essayer , elle existe a mon avis mais il faut la trouver" (DANAKIL - Une autre vie)

Cette nouvelle vie, il faut la trouver...il faut la créer! Ce que nous vivons a été créé par nos pensées passées, changer nos pensées va créer ce que nous vivrons. 

 

Pour la deuxième semaine consécutive c'est l'observation de nos pensées qui nous permet de prendre conscience à quel point notre esprit est rempli d'opinions. Opinion = Jugement. Lorsqu'on est dans le jugement, c'est l'ego qui parle. Observer ses pensées, s'abstenir de porter des jugements, qu'ils soient exprimés ou non, est un exercice très difficile. Il est difficile de maîtriser toutes ses pensées, de rester concentré, mais lorsqu'on l'est, lorsqu'on y prête attention, c'est sidérant! Calmer son ego et faire parler son coeur, c'est s'ouvrir aux autres et à soi!

 

Pourquoi cette boussole? C'est une jolie métaphore pour rester focalisé sur ce qui est important, sur le but, pour ne pas s'égarer, pour garder le cap!

 

Pourquoi cette loupe? Pour porter attention aux détails et rester concentré sur l'objet de notre désir.  La loupe n'est efficace que si elle est maintenue fixement sur un point précis. De même notre attention doit être fixée sur les points précis que l'on veut voir se manifester.

 

Petit à petit les nouvelles habitudes deviennent plus faciles, plus agréables à pratiquer, les progrès, même minimes, se mesurent d'un jour à l'autre, c'est encourageant et satisfaisant!

Semaine 5

Au programme : Emerson. Je connaissais déjà quelques citations célèbres, là j'en découvre un peu plus. De l'évidence, du bon sens, des pensées qui ont traversé différentes époques et qui nous éclairent avec autant d'efficacité.

 

Parmi les multiples exerices qui nous ont été proposés cette semaine, le plus intéressant (à la fois amusant et émouvant) a été d'écrire un communiqué de presse en nous projetant dans le futur et en imaginant que nous avons pu réaliser tout ce que nous voulions voir se manifester dans nos vies. Le résultat est dans l'onglet "Press Release".

Semaine 4

Le 4ème webinaire a ajouté de la lumière sur des zones qui paraissaient encore floues, un peu dans l'ombre. Les pièces du puzzle se mettent doucement en place. Les couleurs prennent un sens. La compréhension du mécanisme s'affine. De nouvelles bonnes habitudes s'installent, pas à pas, en vue de chasser sur leur route les mauvaises, celles qui ne nous mènent nulle part ou du moins pas là où on veut aller. Les mauvaises sont bien installées, elle sont là depuis si longtemps...Les nouvelles habitudes deviennent agréables car les effets se ressentent un peu plus de jour en jour. Elles nous amènent à porter notre attention sur ce qui a de l'importance, sur ce qui fait du bien à soi-même et à ceux que l'on rencontre, à mettre l'accent sur ce qui procure des émotions positives (la bienveillance, la gentillesse, les compliments, tout ce qui est beau et agréable autour de nous...) et laisser aller ce qui procure des émotions négatives (la haine, la colère, la jalousie, la frustration...), un poison dans la vie de la plupart des gens. Se débarrasser de ces mauvaises habitudes (pensées négatives, sentiments négatifs, mauvaise gestion du temps, procrastination, activités non productives...) n'est possible que si on les remplace par de meilleures. Il faut déprogrammer ce qui a été programmé consciemment ou inconsciemment, et refaire une programmation, consciente et plus judicieuse! Le travail est en cours!

Semaine 3

 

Cette troisième semaine se termine. C'est toujours aussi enrichissant. Je constate des petits pas en avant au fil de l'application des enseignements. Ca paraît presque magique.

 

Pourtant, remplacer ses mauvaises habitudes, ancrées depuis si longtemps, par de nouvelles habitudes, plus profitables, demande du temps et de l'entraînement. C'est la répétition, la persévérance qui permettent d'ancrer ces nouvelles habitudes. En modifiant son empreinte mentale (en contrôlant ses pensées, en gardant le focus sur ce que l'on désire) et en y ajoutant des sentiments et de l'enthousiasme, on ressent des vibrations plus positives, on est gorgé d'énergie dès le réveil. Les journées commencent sous de meilleures auspices.

L'impact de ces nouvelles habitudes sur nos croyances nous amène à agir différemment et à récolter des résultats différents. 

 

J'ai parcouru quelques blogs d'autres personnes du monde entier qui suivent ce programme. J'ai constaté une prise de conscience, chez presque tous, de l'importance d'être vigilant sur ce qu'on laisse filtrer vers notre subconscient. Le choix des mots que l'on utilise dans nos pensées quotidiennes comme dans l'expression de nos désirs, est d'une extrême importance. J'avais déjà lu que "les mots peuvent être des fenêtres ou bien des murs", je me rends compte maintenant qu'ils peuvent aussi nous servir ou nous desservir, construire ou détruire! 

On ne peut pas construire quelque chose de solide sur du sable. La Master Key Expérience a pour but de nous faire revoir et renforcer nos fondations. 

Semaine 2

 

Et bien cette deuxième semaine est très enrichissante. J'ai commencé à échanger via Marco Polo avec les autres membres de mon groupe européen. Ce sont toutes des personnes sympathiques, humbles et à l'esprit ouvert. Nous formons une alliance à travers laquelle nous allons partager nos expériences, nos difficultés, nos succès au fur et à mesure que nous avançons. Nous allons nous encourager mutuellement car nous avons tous un but commun : celui de changer et nous améliorer pour obtenir de meilleurs résultats dans nos vies respectives. Les apprentissages de cette semaine soulignent à quel point nous devons prendre soin de notre subconscient, et pour ce faire, être vigilant sur les pensées dont nous le nourrissons. J'ai constaté que depuis que j'ai entamé ce programme je suis dans de bonnes vibrations et de ce fait, de bonnes choses commencent déjà à se manifester. Ca donne envie d'aller plus loin! J'ai été carrément bleuffée par la formation de ce jeudi soir. Ces enseignements de sync learning et de lecture rapide sont incroyables. J'ai adoré! Maintenant j'ai hâte de les pratiquer et de les maîtriser.

Semaine 1

 

J'ai assisté dimanche 23 septembre 2018 à la première session de formation en ligne. J'ai imprimé les documents nécessaires pour ma première semaine de travail : première leçon, premiers exercices. Je consacre chaque jour un temps spécifique à un rituel destiné à m'auto-discipliner et à acquérir de nouvelles habitudes. De bonnes habitudes remplaçant des mauvaises habitudes dans le but de me faire progresser vers ce que je veux vraiment. C'est très excitant! Dans ce premier cours j'ai revu des éléments clés sur lesquels j'avais déjà commencé à travailler. La recherche de sa mission de vie principale est le point le plus important car on ne peut pas avancer vers un but non défini. Si on ne sait pas où on veut aller, on ne va nulle part. La mission de vie est le point de départ et la finalité, c'est ce qui nous accompagne tout au long du voyage. Tant qu'on ne la perd pas de vue on avance, un pas après l'autre. Puisque le bonheur n'est pas la destination mais le chemin, je suis le chemin...

 

 

Une nouvelle expérience prometteuse!

 

C'est parti pour 26 semaines de formation. Chaque semaine je partagerai mon expérience et mes ressentis, mes succès comme mes difficultés. Le but étant de m'améliorer et de donner envie à mes lecteurs de changer aussi pour obtenir une vie meilleure. Chacun a le choix entre subir ou créer sa vie.

 

Cette expérience est un double challenge pour moi : m'améliorer en tant que personne et améliorer mon niveau d'anglais puisque toute la formation est assurée dans cette langue. Deux enrichissements pour ma nouvelle vie!